24.1.13

Préjugé du jour: Ce n'est pas forçant d'être grutier.

Plusieurs personnes croient qu'aucune force physique n'est nécessaire afin de devenir grutier. La croyance populaire veut que le grutier ne fasse qu'appuyer sur des manettes dans sa cabine. Toutefois, la réalité est tout autre. Une petite visite sur le site de l'Atelier-École Les Cèdres permet de nous éclairer davantage sur ce métier.

(vidéo en France)

Pour des types de grues, il est nécessaire d'assembler certaines sections avant de commencer à travailler sur le chantier. Une masse est donc utilisée ce qui nécessite un effort considérable. De plus, afin de soulever des charges, il est nécessaire d'utiliser des chaines et de les installer ce qui demande aussi un effort soutenu. Afin de niveler la grue, il faut souvent pelleter le sol et poser des coussins en bois sous la grue. Ces derniers peuvent peser environ 40 kilos (plus ou moins 90 livres). Selon le site du centre de formation professionnelle, plus de temps est passé à l'extérieur qu'à l'intérieur de la cabine ce qui vous rend vulnérable aux aléas de la nature. N'oubliez pas qu'une grue, c'est haut. Vous devez être en mesure de monter l'échelle jusqu'en haut de cette dernière.

Ce centre de formation reçoit de nombreuses candidatures et certaines personnes essaient même 4 ou 5 fois avant de pouvoir commencer le cours. Un plan B est donc primordial.

Les perspectives sont très bonnes pour cet emploi dans plusieurs régions du Québec, mais une seule école offre ce cours d'où sa grande popularité!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...