22.2.17

Perspectives des emplois en construction à Montréal (Février 2017)

Voici les perspectives d'emplois de tous les métiers dans le monde de la construction. Certains emplois vous permettent de travailler ailleurs que sur un chantier de construction. Par exemple, un soudeur peut travailler au niveau des pièces d'avion. La plupart des emplois demandent un DEP sauf scaphandrier qui demande un AEC. De plus, les DEP ne sont pas tous donnés à Montréal.

Construction



Nom de l'emploi
Perspectives
Code CNP
Arpenteur
Favorables
2254
Mécanicien de machines lourdes 
Favorables
7312
Monteur de lignes
Favorables
7244
Mécanicien d'ascenseur 
Favorables
7318
Couvreur 
Acceptables
7291
Électricien spécialisé en installation de systèmes de sécurité 
Acceptables
2242
Frigoriste 
Acceptables
7313
Mécanique de protection contre les incendies / tuyauteur 
Acceptables
7252
Mécanique de chantiers 
Acceptables
7311
Opérateur d'équipement lourd / Opérateur de pelles 
Acceptables
7521
Peintre
Acceptables
7294
Pose de revêtements souples 
Acceptables
7295
Soudeur 
Acceptables
7237
Briqueteur
Acceptables
7281
Carreleur
Acceptables
7283
Vitrier
Acceptables
7292
Tôlier 
Restreintes
7233
Charpentier
Restreintes
7271
Électricien 
Restreintes
7241
Ferrailleur / Monteur d'acier de structures 
Restreintes
7236
Pose de systèmes intérieurs / Plâtrier
Restreintes
7284
Boutefeu 
Non-Publié
7372
Chaudronnier 
Non-Publié
7234
Scaphandrier 
Non-Publié
7384

1.2.17

Le premier mars arrive à grands pas!

Plusieurs personnes devront faire un choix de formation d'ici quelques semaines et il n'est pas toujours aisé de s'y retrouver parmi toutes les informations que l'on peut trouver sur Internet. Le site 1ermars.monemploi.com, possède de nombreuses informations très intéressantes pour vous aider dans votre choix. Même si le nom du site fait référence à l'accès au cégep, des informations sur les DEP sont aussi présentes. Je vous suggère d'y jeter un coup d’œil afin d'en savoir plus.

18.1.17

Petits rappels essentiels à savoir sur le cégep.


Par Marie-Noëlle De Sève, Conseillère d'orientation au CJE Bourassa-Sauvé

Un diplôme d’études collégiales préuniversitaire ne permet pas d’accéder au marché du travail, mais plutôt d’accéder directement à l’université. Donc, si on est pressé d’accéder au marché du travail, le DEC technique peut-être à considérer, puisqu'il permet d’intégrer le monde professionnel et offre l’option de poursuivre à l’Université également.  Dans les deux types de DEC,  préuniversitaire et technique, les cours de base (français, anglais, philosophie et éducation physique) sont à faire.

do not walkChose essentielle à savoir : Une cote R faible  est très difficile à faire augmenter. Plusieurs s’inscrivent au cégep par pression sociale de la part d’amis ou de parents, ou encore le font en attendant de savoir quoi faire.  Parmi ces derniers, certains abandonnent avant la date limite (ce qui crée des échecs automatiques) ou échouent, ce qui fait en sorte qu’il est très difficile de réintégrer les programmes collégiaux par la suite.

Afin d’éviter cette situation:

  1. Bien connaître la date limite d’abandon des cours sans échec.
  2. Bien s’informer sur le contenu du programme choisi (toutes les informations sont disponibles sur le cyberespace!) .
  3. Consulter un conseiller d’orientation pour en connaître davantage sur l’univers merveilleux du système scolaire québécois et les débouchés sur le marché du travail.

12.1.17

L'influence des préjugés.

En rencontre, il m'arrive parfois d'entendre des personnes, ayant des intérêts en vente, me dire qu'ils ne veulent pas être dans ce domaine car il s'agit, selon eux, de forcer des gens à acheter un produit qui ne les intéressent pas. Je demande, par la suite, de me décrire, selon eux, qu'est-ce qu'un bon vendeur (Une personne à l'écoute, qui sait bien cibler mon besoin, qui ne me vend pas ce dont je n'ai pas besoin etc). 

Si vous sentez être une personne qui a une facilité à négocier dans plusieurs situations et êtes une personne fonceuse et convaincante, je vous invite à inscrire sur une feuille toutes les raisons qui vous empêcheraient d'aller dans le domaine de la vente. Ensuite, vous pouvez aller dans un commerce et vous confronter à la réalité en discutant avec une personne positive et heureuse dans le domaine. Vous pourrez constater si vos craintes sont fondées ou non. Si elle ne le sont pas, il pourrait simplement s'agir de préjugés véhiculés par une mauvaise expérience antérieure, par l'image ou un commentaire entendu d'un proche. Il serait dommage de mettre de côté un emploi qui pourrait vous rendre heureux.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...